Les jeunes de moins de 25 ans vont enfin recevoir l'aide exceptionnelle de solidarité. En effet, le décret n° 2020-769 du 24 juin 2020, publié au Journal officiel du 25 juin 2020, prévoit le versement d'une aide exceptionnelle liée à la crise sanitaire pour les foyers qui comprennent, d'une part, un ou plusieurs jeunes de moins de 25 ans et, d'autre part, un bénéficiaire d'une aide personnelle au logement (aide personnalisée au logement - APL -  aide au logement sociale - ALS - aide au logement familiale - ALF).

Cette aide exceptionnelle de 200 euros sera versée par les caisses d'allocations familiales (CAF) et les caisses de mutualité sociale agricole (MSA).

Attention, les allocataires qui bénéficient d'une aide au logement et qui sont âgés de plus de 25 ans ont droit à l'aide exceptionnelle si leur conjoint, leur concubin ou leur partenaire de pacte civil de solidarité (PACS) remplit la condition d'âge (il a lui-même moins de 25 ans) et s'il n'est pas étudiant (pour les étudiants salariés ou en contrat d'apprentissage : voir ci-dessous).

Cette aide exceptionnelle n'est pas cumulable avec la prime COVID-19 de 150 euros. La prime COVID-19 de 150 euros est prévue pour les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de la prime forfaitaire pour reprise d’activité, de l’allocation équivalent retraite (AER) et du revenu de solidarité (RSA en MétropoleRSO Outremer).

Attention, les étudiants sont exclus de l'aide exceptionnelle sauf s'ils sont salariés ou s'ils sont en contrat d'apprentissage prévu à l'article L. 6221-1 du Code du travail.

Pour en savoir plus sur l'aide exceptionnelle aux jeunes de moins de 25 ans